Calculer son allocation chômage (ARE)

Outil qui vous permet de simuler votre allocation chômage en moins d'une minute !

Modalités de calcul

L'allocation d'Aide au Retour à l'Emploi dépend de nombreux critères : le temps de travail durant les 28 à 36 derniers mois, le calcul du salaires brut des 12 derniers mois, les primes émises ou encore votre âge.

Ce simulateur vous permet d'estimer votre allocation chômage précisément si vous êtes en CDI depuis des années (même en ayant changé d'emploi). Si vous avez été en temps partiel ou avez enchainé plusieurs CDD avec des périodes d'interruption ou même en contrat d'interim, ce simulateur ne sera malheureusement pas aussi précis que Pôle Emploi lors de votre entretien.

Si vous souhaitez en savoir, cliquez sur le lien suivant pour en savoir plus sur l'ouverture des droits au chômage par Pôle Emploi.

Remplissez les informations ci-dessous afin de simuler votre allocation chômage (ARE) :

Information : pour les primes, vous devez uniquement intégrer les primes exceptionnelles : pas les congés payés, ni les indemnités de rupture conventionnelle ou de licenciement

Comment calculer le montant des allocations chômage ?

Pour calculer ou estimer votre allocation chômage, il est nécessaire de connaitre votre salaire journalier de référence (SJR), qui servira de base dans de nombreux calculs.

Le salaire journalier de référence (SJR) est égal à votre salaire annuel de référence(SAR) divisé par le nombre de jours travaillés durant la période de référence de calcul (PRC) majoré de 40%. Cette période est constituée des 12 mois civils précédant le dernier jour de travail payé.

Le montant brut de l’ARE comprend :

  • une partie fixe égale à 11,92 € de votre salaire journalier de référence,
  • une partie variable de 40,4% de votre salaire journalier de référence.

Par ailleurs, ce montant ne peut être :

  • inférieur à 57 % ni supérieur à 75 % du dit salaire journalier de référence
  • inférieur à 29,06 € net.

Cette allocation minimale peut toutefois se voir réduite proportionnellement à la durée de travail si celle-ci est inférieure à la durée légale ou conventionnelle (en cas de temps partiel par exemple).

Des cotisations sont perçues sur le montant brut d’ARE afin d'obtenir votre allocation NET :

  • à un prélèvement de 3 % au titre du financement des retraites complémentaires,
  • à la contribution sociale généralisée (CSG) et à la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).